Ce site a été déplacé sur www.boskitos.com veuillez mettre à jour vos favoris




La ville
radieuse

 

www.boskitos.com

 

René Barjavel

Ravages

1943

Introduction

Barjavel a une vision futuriste de la ville, il imagine une ville dans un siècle
ce qui donne à cet extrait un aspect de science fiction.
Il représente une ville idéale. Ce thème a déjà été abordé chez Rabelais avec l'abbaye de Thélème,
chez Thomas More dans Utopia et chez Voltaire avec l'Eldorado dans Candide.
Ce texte décrit le paysage urbain et la façon de vivre de ses habitants.

Lecture

I. Une vision qui s'inscrit dans le temps

A) Prémonitoire, futuriste
B) Conservatrice, rétrograde

II. Une vision plutôt valorisante

A) Naïve, magique
B) Véhicule des valeurs positives

III. ...mais tout de même dépréciative

A) Tonalité ironique
B) Est-ce une vraie liberté ?

Conclusion

I. Une vision qui s'inscrit dans le temps

A) Prémonitoire, futuriste

La nourriture : sera conditionnée, sortie d'"usine" et fabriquée "fabriquaient des filets de sole"
On ne mange plus que ce qui est fabriqué. Les poissons permettent simplement le plaisir de la pêche
Les créations animales et végétales : font penser aux manipulations génétiques "au cœur de l'œuf"=cellule
Fleurs énormes, sans tiges,  cygnes multicolores à plusieurs têtes, poissons d'agrément
"Laboratoire d'Animaux d'Agrément" : sigle LAA, les animaux sortent d'un laboratoire
Les manipulation permettent d'améliorer les races pour l'esthétique (nb de têtes impaire, couleurs)
L'auteur insiste sur la science : "biologie", "physique", "chimie"
Conception utilitaire et pratique des bâtiments : les maisons pivotent, la mairie se replie
Modernité des formes : "cylindre de chrome", "cube de plastec", "sphère de ciment"= Futuroscope,
"tronc de cône d'acier"= pyramide du Louvre
La nature est introduite en ville : jardins, lac artificiel, des cours d'eau passent même sous les maisons
Nouveauté : allée piétonnes grâce à la libéralisation de l'espace

B) Conservatrice, rétrograde

Un siècle plus tard, certains aspects n'ont pas changés
Mauvais goût architectural : maisonnette banlieue, chalet suisse, castelet renaissance (pas d'époque)
L'alternance travail loisir n'a pas changé : au "retour de l'usine" les ouvriers vont à la pêche
Les mêmes métiers existent toujours : jardiniers, concierges, biologistes, architectes
Il y a les mêmes différences sociales : certaines professions ont plus d'importance
"cités ouvrière" : complexes obsolètes aujourd'hui, et ce mot est devenu dévalorisant

II. Une vision plutôt valorisante

A) Naïve, magique

"La science fiction est un conte de fée moderne" la ville est en effet sortie d'un conte de fée
"monstres admirables" oxymore
C'est un rêve d'enfant, comparaison champignon (Schtroumfs)
Les objets sont animés, lorsque la mairie s'aplati, les objets sont sujets de verbe de mouvement
Images enfantines : la "pêche à la ligne au pied du lit"

B) Véhicule des valeurs positives

L'esthétique et le plaisir sont deux valeurs privilégiés
"grâce multipliée", "crées pour le plaisir de l'œil", animaux d'"agrément"
"plaisir gratuit et d'essence purement esthétique" cet citation résume l'idée du texte
La nourriture n'échappe pas à cette conception : elle est "délectable"
Aucune allusion à la contrainte, pas d'interdictions
"liberté" des architectes permet variété, choix de la couleur et de la matière de la maison
La maison pivote quand on en a envie, le sol "libéré" donne plus d'espace

III. ...mais tout de même dépréciative

A) Tonalité ironique et humoristique

Le titre "la ville radieuse" du Cornemusier reprend la cité radieuse de Marseille construite par le Corbusier
Le mot "plastec" fait allusion au plastique
Créations gratuites, sans intérêt et pas belles : gazon jaune, fleurs sans tiges, cygnes noir à poids blancs
Ironie "monstres admirables", "absolument délectables", "bien entendu, sans épines", ça parait logique
La liberté entraîne un aspect disparate des maisons

B) Est-ce une vraie liberté ?

C'est une caricature du monde futur : pas de contraintes, d'interdictions
Il n'est question que de plaisir à travers le confort matériel mais sont ils heureux

Conclusion

Ville imaginaire, ville projet, futuriste
Le texte est superficiel, ce n'est qu'une description, il n'y a pas de focalisation interne 
donc on ne sait pas ce que pensent les habitants
Il est inquiétant de constater que les manipulations génétiques peuvent maintenant avoir lieux
Je pense que Barjavel lance à ses contemporains un avertissement sur l'utilisation de la science
comme il l'a fait dans La nuit des temps à propos de la bombe nucléaire.

[ Haut de page ]

[ Accueil ] [ Ti89 ] [ Fac ] [ Lycee ]

[ Français ] [ Latin ] [ Histoire Géographie ] [ Economie SES ] [ TPE : Les illusions d'optique ]




Membre de ClickFR, Reseau francophone Paie-Par-Click
Dernière mise à jour :

 17/05/04