Ce site a été déplacé sur www.boskitos.com veuillez mettre à jour vos favoris




"Aussi blanche que ses cheveux blancs"

 

www.boskitos.com

 

Maupassant

Bel Ami

Partie II, Chap. VIII

Introduction

L'achat et la présentation du tableau chrétien Jésus sur Tibériade par le juif, nouveau riche, Walter est une provocation. Durant la soirée de présentation, Duroy a rompu avec Mme Walter.

Lecture

I. Tragédie et badinage

A) Juxtaposition des personnages

B) Juxtaposition des discours

II. Amour sacré, amour profane

A) Les deux amours

B) Fusion des deux dualité

III. Déclaration publiques, aveux privés

A) Déclarations publiques (adressés en réalité à Georges)

B) Aveux privé : ambiguïté

Conclusion

I. Tragédie et badinage

A) Juxtaposition des personnages

Le passage est en focalisation externe presque comme au théâtre.
Puisqu'on connaît bien les personnages, Maupassant ne les décrit plus.
Il y a trois personnages distinct dans cette scène, les autres sont des figurants qui badinent
Seule Madame Walter est décrite physiquement
Elle n'est pas le même état d'esprit : "tristement"
Suzanne bavarde, elle s'amuse. Mr Walter adopte le ton de la plaisanterie : "Figurez-vous"
Le décalage produit un effet tragique car Mme Walter est isolée.

B) Juxtaposition des discours

Mme Walter est pathétique : à la question banale sur le deuil, elle a une réponse grave
dans  une longue tirade "le deuil de ma vie"
Il y a un contraste avec la réponse sèche, voire glaciale de Georges
Le contenu des répliques est plus important lorsque les personnages sont devant le tableau
Mr Walter est juif, alors que Mme est catholique
Elle est en pleine exaltation religieuse, sa réponse est quasiment mystique
Ce personnage est encore plus isolé par le décalage des discours

II. Amour sacré, amour profane

A) Les deux amours

D'une part, elle parle du Christ qui "sauvera [ son ] âme"
Lexique du courage, de la force. Elle utilise le verbe "aimer", très fréquent dans l'Évangile

B) Fusion des deux, dualité

D'autre part elle parle précisément de ce "Christ là"
En effet il a le physique de Bel-Ami
On a donc un résumé du mystère de l'incarnation ici
Pour prier, il ne lui suffit pas de penser, il faut qu'elle voit ce Christ
En adorant le tableau elle persiste dans son amour pour Georges

III. Déclaration publiques, aveux privés

Dans la scène, tout ce qu'elle dit s'adresse à Bel-Ami

A) Déclarations publiques (adressés en réalité à Georges)

Mme Walter essaie d'attendrir Georges, mais il est indifférent, elle dit qu'elle a besoin de sa force (lexique)
Elle veut le culpabiliser pour le mal qu'il lui a fait
Elle utilise des sous entendus à chaque phrase
Lorsque Suzanne fait remarquer la ressemblance avec le Christ, la blancheur de Mme Walter
donne un ton pathétique. C'est un aveux de sa part
Elle fixe Duroy et le Christ pour lui faire comprendre le sens de son discours sur le Christ

B) Aveux privés : ambiguïté

Ses aveux sont plein de contradictions
Mme Walter tient deux discours :
Elle accepte et promet la rupture : formules négatives, tutoiement
Cependant c'est une déclaration d'amour sur le thème "je ne peut plus vivre sans toi"
Mots forts : coeur, chair ; lexique de la mort "poison"
Métaphore de l'amour maladie, ce passage est très lyrique, c'est un grande amoureuse
Elle fait penser qu'elle se soumet en se mettant en "cheveux blancs" 
mais ce style lui va très bien, "de loin grand mère, de près jolie femme"

Oxymore "jolie piège", adjectif "charmante"

Conclusion

Maupassant utilise une grande force de suggestion à travers la focalisation externe
C'est au lecteur de faire la part des choses
Cette scène est sa dernière chance, elle essaye une dernière fois de le séduire
Et mets toutes les chances de son coté
Bel Ami, n'a lui aimé réellement que Clotilde

[ Haut de page ]

[ Accueil ] [ Ti89 ] [ Fac ] [ Lycee ]

[ Français ] [ Latin ] [ Histoire Géographie ] [ Economie SES ] [ TPE : Les illusions d'optique ]




Membre de ClickFR, Reseau francophone Paie-Par-Click
Dernière mise à jour :

 17/05/04